Un désherbage thermique est-il vraiment efficace ?


Shopping / vendredi, septembre 7th, 2018

Le désherbeur thermique est, à ce jour, reconnu comme faisant partie des outils les plus écologiques pour éliminer les mauvaises herbes dans un jardin. Outre son aspect écologique, cet appareil s’avère aussi être assez efficace. Mais parfois, cette efficacité rencontre quand même des limites. Nous verrons lesquelles. Mais avant, nous allons d’abord faire un petit résumé du mode de fonctionnement du désherbage thermique.

Le désherbage thermique : comment ça fonctionne ?

Le principe de fonctionnement de cet outil est assez facile à comprendre. Il s’agit d’exposer les plantes indésirables à une source de forte chaleur. Cette chaleur va provoquer un choc thermique qui s’avère être fatal pour les plantes puisqu’il détruit ces cellules. Après avoir été la victime de ce choc thermique, la plante se dessèche peu à peu et meurt. La chaleur utilisée pour cette opération peut venir de différentes sources. Il peut s’agir d’une flamme, d’un rayonnement infrarouge, d’une vapeur d’eau ou tout simplement d’eau chaude. Cela dépend du modèle de l’appareil que vous utilisez.

Dans tous les cas, le but est de produire un choc thermique, peu importe la méthode et le produit utilisé. Ce qui constitue le véritable intérêt de l’utilisation de cet outil c’est qu’il ne nécessite pas l’emploi de produits chimiques qui peuvent affecter la qualité et la fertilité de vos sols.

Malgré sa popularité grandissante, le desherbeur thermique suscite néanmoins certains doutes quant à son efficacité. Est-ce que cette mise en doute est justifiée ? C’est ce que nous allons essayer de démontrer.

à lire par là aussi : Combien coûte en moyenne un kayak gonflable ?

Les limites du désherbage thermique

Pour mettre le point sur l’efficacité de cet outil, nous allons nous en remettre aux témoignages de ceux qui ont déjà eu l’occasion de l’utiliser.

Ainsi, un utilisateur insatisfait à fait la remarque suivante. En fait, cet utilisateur a constaté que l’efficacité de cet outil a montré ses limites face à certaines espèces de plantes rebelles. Comme pour le chiendent, par exemple, il faudra y aller par deux fois pour pouvoir définitivement détruire la plante. En effet, quelques jours après le traitement, on remarque que la plante n’est pas complètement détruite. Il faut une deuxième intervention pour s’en débarrasser définitivement.

Un autre utilisateur a également affirmé qu’il fallait beaucoup insister pour pouvoir détruire les plantes rampantes et les plantes à racine pivot.

Par ailleurs, certains utilisateurs ont aussi fait cette remarque. L’utilisation d’un desherbeur thermique nécessite une certaine maîtrise technique pour être efficace. Ceux-ci expliquent qu’il ne faut pas brûler la plante. Il suffit juste de lui donner un coup de chaud. Donc, il ne faut pas trop insister sur la flamme. Car si vous brûlez une partie seulement de plante, celle-ci repartira de plus belle. Tandis que si vous vous contentez de le chauffer seulement, les tissus de la plante s’abîment. Ce qui entraîne son dépérissement.

à lire par là aussi : ce site de jardinage

En conclusion, pour s’assurer de l’efficacité d’un désherbage thermique, il vous faudra répéter l’opération au moins deux fois dans un intervalle d’une dizaine de jours tout au plus. Et il faut aussi   bien s’appliquer pendant l’intervention.

Découvrez nos sources à propos du désherbeur thermique en venant ici.